Comment reconnaître des compléments qui respectent la législation ?

Réponse : Les compléments alimentaires commercialisés en Europe doivent se conformer à de nombreuses législations et règles. Ils sont reconnaissables à leur étiquette ‘européenne’ qui mentionne toutes les informations obligatoires.

En outre, vous pouvez être attentif aux détails suivants :

  • Ils doivent être étiquetés dans votre langue.  Ne prenez jamais de compléments contenus dans des emballages rédigés dans une langue que vous ne comprenez pas totalement.
  • L’emballage doit indiquer clairement « Complément alimentaire »
  • Le nom du distributeur du produit doit y figurer clairement (“distributed by”)

Les compléments alimentaires conformes aux normes belges portent en outre un numéro de notification.Cela signifie que le produit a été vérifié par les autorités belges, après quoi un numéro NUT/PL/AS est attribué selon qu’il contient des nutriments (NUT, des vitamines et/ou des minéraux), des plantes (PL) et/ou d’autres substances (AS).Ce numéro figure presque toujours clairement sur l’emballage.Il se présente sous la forme suivante : NUT/AS162/597. Vous pouvez également trouver tous les numéros attribués sur https://apps.health.belgium.be/foodsup/faces/public/public.jspx?_adf.ctrl-state=82c7evaa9_4

Quels dosages de vitamines ou de minéraux sont sans danger ?

Réponse : Pour presque toutes les vitamines et tous les minéraux, les apports qui sont bien supérieurs à l’AJR (Apport journalier recommandé), actuellement dénommé AR (Apport de Référence) sont déclarés absolument ‘sûrs’ par les autorités scientifiques.  Les pourcentages par rapport à l’AR figurent sur chaque étiquette d’un complément alimentaire produit en Europe !

De plus, tous les compléments alimentaires approuvés en Belgique contiennent uniquement des doses qui sont totalement sans danger.  Vous reconnaîtrez ces produits à la présence d’un Numéro de notification (souvent appelé numéro NUT sur l’emballage.

Vitamines     AJR-AR Sûr Autorisé en Belgique
Vitamine A rétinol + β-carotène µgRE/jour 800   1200
Vitamine A rétinol µgRE/jour   3000 (1200 µg/jour)
Vitamine A β-carotène µgRE/jour   >15000 (7200 µg/jour)
Vitamine B1 thiamine mg/jour 1,1 Pas de limite Pas de limite
Vitamine B2 riboflavine mg/jour 1,4 Pas de limite Pas de limite
Vitamine B3 acide nicotinique mg/jour 16 10 10
Vitamine B3 nicotinamide mg/jour 16 900 54
Vitamine B5 acide pantothénique mg/jour 6 Pas de limite Pas de limite
Vitamine B6 pyridoxine mg/jour 1,4 25 6
Vitamine B8 vitamine H/biotine µg /jour 50 Pas de limite Pas de limite
Vitamine B9 vitamine M/acide folique µg /jour 200 1000 500
Vitamine B12 cobalamine µg /jour 2,5 Pas de limite Pas de limite
Vitamine C acide ascorbique mg/jour 80 Pas de limite 1000
Vitamine D calciférol µg /jour 5 100 75
Vitamine E tocophérol mg/jour 12 300 39
Vitamine K phylloquinone µg /jour 75 Pas de limite 210

 

Minéraux et oligo-éléments   AJR-AR Sûr Autorisé en Belgique
bore mg/jour Non précisé 10 3
calcium mg/jour 800 2500 1600
chlorure mg/jour 800 Pas de limite Pas de limite
chrome µg /jour 40 Pas de limite 187,5
fluorure mg/jour 3,5 7 1,7
phosphore mg/jour 700 3000 1600
fer mg/jour 14 Pas de limite 45
iode µg /jour 150 600 225
potassium mg/jour 2000 Pas de limite 6000
cuivre mg/jour 1 5 2
magnésium mg/jour 375 2500 450
manganèse mg/jour 2 Pas de limite 1
molybdène µg /jour 50 600 225
sélénium µg /jour 55 300 105
zinc mg/jour 10 25 22,5

Recommandé = AJR = AR = Apport Journalier Recommandé conformément au règlement UE 1169/2011 concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires Sans danger = comme stipulé par l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) Autorisé = dosage autorisé en Belgique par jour dans des compléments alimentaires conformément à l’AR du 3 mars 1992 (modifié le 19/09/2017)

Pas de limite = il n’y a pas eu suffisamment de problèmes de sécurité permettant de fixer une limite maximale.

Même si vous voulez prendre des doses sûres, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre pharmacien en ce qui concerne les compléments alimentaires si vous souffrez d’une maladie ou si vous suivez un traitement médicamenteux.

Quelles sont les carences les plus fréquentes dans la population belge ?

Réponse : L’enquête de consommation alimentaire 2014-2015 a mis en évidence les risques de carence chez le consommateur belge.  Le tableau ci-dessous reprend les conclusions les plus importantes. De plus, la liste de référence qui suit mentionne plusieurs études  qui montrent, entre autres, les risques de carence en vitamine E, magnésium et zinc.

% des risques de carence % des hommes % des femmes
Calcium 73% 85%
Fer 36% 96%
Vitamine A 21-31% 14-31%
Vitamine B1 81% 81%
Vitamine B2 63% 62%
Vitamine B6 80% 77%
Acide folique B9 63% 84%
Vitamine C 73% 78%
Vitamine D 95% 77%

D'autres études montrent également :

Magnésium Des études dans les pays voisins montrent que jusqu’à 70% de la population belge a une carence en magnésium (5) (6) (7) (8) (9)  
Zinc « Une carence en zinc est une réalité pour certains groupes de la population (les nouveau-nés prématurés, les nouveau-nés qui sont allaités, jeunes enfants, femmes enceintes et femmes pendant la période d’allaitement, adultes âgés, végétariens) et dans les régions les plus  défavorisées du monde mais aussi en Europe (jusqu’à 10% de la population) » (10)  

Sources 

  1. Enquête nationale belge de Consommation alimentaire - y compris les apports provenant de compléments. De Ridder K, Bel S, Brocatus L, Cuypers K, Lebacq T, Moyersoen I, Ost C & Teppers E. De consumptie van voedingsmiddelen en de inname van voedingsstoffen. Dans : Bel S, Tafforeau J (ed.). Enquête de consommation alimentaire 2014-2015. Rapport 4. WIV-ISP, Bruxelles, 2016.
  2. Philippart de Foy “Carence en vitamine D: Une pandémie facilement éradicable en médecine de 1ière ligne”, UCL Report 2009.
  3. Moreno-Reyes R, Carpentier Y A, Boelaert M et al. Vitamin D deficiency and hyperparathyroidism in relation to ethnicity: a cross-sectional survey in healthy adults. Eur J Nutr 2009; 48: 31-37.
  4. Isabel Van Daele, Ugent, “Vitamine D-deficiëntie in een doorsnee Belgische huisartsenpraktijk”, Masterproef Huisartsgeneeskunde 2011.
  5. Van Rossum CTM, Fransen HP, Verkaik-Kloosterman J, Buurma-Rethans EJM, Ocke MC.  Dutch National Food Consumption Survey 2007-2010: Diet of children and adults aged 7 to 69 years.  RIVM; 2011.  Report nr. 350050006/2011.
  6. Galan P, Preziosi P, Durlach V et al. Dietary magnesium intake in a French adult population. Magnes Res 1997; 10(4):321-8. (Étude SU.VI.MAX).
  7. Henderson et al. (2003) “The National Diet & Nutrition Survey: adults aged 19 to 64 years.  Vitamin and mineral intake and urinary analytes.” HMSO, UK, ISBN 0 11 621568 2.
  8. Schimatschek HF, Rempis R. Prevalence of hypomagnesemia in an unselected German population of 16,000 individuals.  Magnes Res 2001; 14:283-290.
  9. Mouw DR, Robyn AL, Sullo EJ. What are the causes of hypomagnesemia? J Fam Pract 2005; 54(2):156-78.
  10. Conseil Supérieur de la Santé. Recommandations nutritionnelles pour la Belgique – 2016. Bruxelles : HGR; 2016. Advies nr. 9285
  11. Peter S, Friedel A, Roos FF et al. A systematic Review of Global Alpha-Tocopherol Status as Assessed by Nutritional Intake Levels and Blood Serum Concentrations. Int J Vitam Nutr Res 2016; 14:1-21.
  12. Moyersoen I et al (2017) “Intake of Fat-Soluble Vitamins in the Belgian Population: Adequacy and Contribution of Foods, Fortified Foods and Supplements” Nutrients 2017, 9, 860.

Je prends un complément alimentaire à base de vitamines et de minéraux mais je ne ressens rien.  Est-ce possible ?

Réponse : C’est assez normal.  En effet, une carence n’est pas toujours perceptible.  Souvent, vous ne remarquez les symptômes que lorsque la carence persiste depuis longtemps.  Toutefois, il est également possible que vous n’absorbez pas bien les vitamines ou minéraux ingérés.  Dans ce cas, vous pouvez essayer de prendre cette même vitamine ou ce même minéral sous une autre forme : il en existe en effet sous différentes formes et certaines sont mieux absorbées que d’autres.  À cet égard, consultez votre médecin, votre pharmacien ou votre professionnel de la santé.

Je prends un complément alimentaire depuis 4 semaines mais mes taux sanguins n’augmentent pas.  Que dois-je faire ?

Réponse : Avant tout, vous devez demander si vous avez atteint une valeur suffisamment élevée.En effet, votre organisme dispose de mécanismes de régulation grâce auxquels, une fois un niveau suffisant atteint, vous n’absorberez plus rien.Si pas, nous vous recommandons de consulter votre médecin.Il est également possible que vous n’absorbiez pas bien les vitamines ou minéraux ingérés.Dans ce cas, vous pouvez essayer de prendre cettevitamine ou ce minéral sous une autre forme : il en existe en effet sous différentes formes et certaines sont mieux absorbées que d’autres.

Je suis diabétique, puis-je prendre tous les compléments alimentaires ?

Réponse : si vous êtes diabétique, il est préférable de consulter votre médecin.La majorité des vitamines et des minéraux sont sans danger pour les diabétiques mais il convient de faire preuve de prudence.

On me conseille de prendre deux fois la dose journalière recommandée de certaines vitamines et minéraux.  Est-ce sans danger ?

Réponse :

En Belgique, les doses jugées sans danger et donc admissibles de vitamines et de minéraux sont, dans presque tous les cas, plus de deux fois plus élevées que l’AJR ou l’AR.  Ainsi, vous pouvez par exemple absorber jusqu’à 12 fois l’AJR en vitamine C.

Les exceptions sont les suivantes : Vitamine A (rétinol - une dose égale à 1,5 fois l’AJR est autorisée), acide nicotinique, fluorure, iode, magnésium (1,2 fois l’AJR) et manganèse.  Il est donc préférable de respecter le dosage indiqué sur l’emballage, sauf avis contraire du médecin.

Pour les autres vitamines et minéraux, de telles doses sont donc considérées comme totalement sans danger.

Peut-on prendre un complément de vitamines et de minéraux sur une longue durée ?

Réponse : Les quantités maximales fixées en Belgique pour les vitamines et minéraux dans les compléments alimentaires sont calculées pour un apport chronique (= journalier, pendant une longue période) et tiennent compte de l’apport par l’alimentation habituelle. Il est donc certainement sans danger de prendre un tel complément alimentaire sur une longue période. Parmi les exceptions, nous pouvons citer un complément contenant plus de 10 mg de zinc. Dans ce cas, il est recommandé de limiter l’apport à quelques mois.

On parle beaucoup des effets sur la santé des compléments alimentaires.  Sur Internet, on trouve tout et n’importe quoi.  Que dois-je croire ?

Réponse : Il y a en effet une surabondance d’informations.Il faut être un expert pour y voir clair.Il est donc pratiquement impossible pour Naredi de vous aider à séparer le bon grain de l’ivraie.Voici néanmoins ce que nous pouvons affirmer :

  • Les experts de l’EFSA (autorité européenne de sécurité des aliments) ont évalué, approuvé et rejeté des centaines de dossiers sur les allégations de santé.  Vous pouvez retrouver ces dossiers sur [http://ec.europa.eu/food/safety/labelling_nutrition/claims/register/public/?event=search ]. Seules les allégations autorisées peuvent être utilisées sur les emballages et dans la publicité sur les compléments alimentaires.
  • Faites toujours preuve de sens critique.  Confrontez les avis ‘positifs’ et ‘négatifs’ et décidez vous-même à quoi vous croyez le plus.
  • Les dossiers de l’EFSA regorgent également d’informations pour chaque substance.  À cet effet, consultez les fiches techniques dans une autre rubrique de ce site Web.

Mon médecin me recommande une dose de vitamines et de minéraux qui est supérieure aux doses autorisées dans les compléments alimentaires en Belgique.  A-t-il raison ?

Réponse : Cette recommandation peut être justifiée, surtout si vous souffrez d’une sérieuse carence.Ne le faites que sur avis de votre médecin et suivez ses conseils. En effet, les carences graves et prolongées peuvent entraîner de graves conséquences pour votre santé (future).