Après avoir pris connaissance de l’avis de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation), la France a décidé d’interdire l’utilisation du dioxyde de titane. L’ANSES a publié son avis le 15 avril dernier. Se basant sur le principe de précaution, le gouvernement français a immédiatement pris la décision d’interdire la mise sur le marché des denrées alimentaires contenant du dioxyde de titane à partir du 1er janvier 2020.

Le Règlement UE 2019/515 du 19 mars 2019 relatif à la reconnaissance mutuelle a été publié au Journal Officiel de l’UE le 29 mars 2019. Un brin d’espoir en vue d’une meilleure application ?

Le dioxyde de titane sera probablement interdit en France. Synadiet, notre fédération soeur, a appelé ses membres à chercher des substitutions pour cet additif.

L’ANSES, Agence Nationale de Sécurité Sanitaire française, a publié un avis négatif quant à la consommation de glucosamine et chondroïtine par certaines populations. Plus d'infos en annexe.

La Cybersecurity Coalition met 2 outils gratuit à votre disposition pour vous protéger contre les cybercriminels : le Security Scan et le Security Kit.